FITMASS
Passer au contenu

ASYMÉTRIE musculaire CAUSES ET SOLUTIONS

Les amis, bonjour à tous !

Aujourd’hui, on va parler des ? Ce n’est pas un secret, de toute façon, vous l’avez vu dans le titre, on va parler des asymétries.

Un sujet que je n’ai jamais traité que je n’ai jamais abordé. Et pourtant, toutes les semaines il y a des débutants ou même des pratiquants un peu plus expérimentés qui m’envoient des messages:

« Nassim, comment on corrige une asymétrie, et cetera ? »

Pour corriger une asymétrie encore faut-il savoir d’où elle vient.

Il faut pouvoir identifier les causes avant de pouvoir essayer de trouver des solutions. S’il y a des solutions parce que vous allez voir qu’il n’y en a pas toujours.

Regardez cette photo qui a été prise en 2018.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je fais de la muscu depuis bientôt 12 ans, je mesure 1 mètre 86 et sur cette photo je pèse un tout petit peu plus que 96 kilos.

Et lorsque j’ai posté cette photo sur Instagram, certains ont eu l’œil et m’ont fait remarquer :

« Nassim, qu’est-ce qui se passe ? Les bras ne font pas la même taille. Est-ce que c’est l’angle de la photo ? Est-ce que c’est la lumière ? Est-ce que c’est la pause ? »

Alors, non malheureusement, ce n’est rien tout ça.

C’est juste que je suis moi aussi asymétrique.

Donc sachez que vous n’êtes pas les seuls. Et il y a même une différence assez importante en fait entre mes deux bras, c’est que mon bras droit fait un centimètre et des poussières de plus que mon bras gauche.

Mais si c’était que les bras, ce serait cool, mais en fait, absolument tout mon corps est asymétrique.

Et en ce qui concerne les bras, on s’en rend parfaitement compte sur toutes les photos où je fais un double biceps. Comme celle-ci et celle que vous venez de voir, mais aussi celle-ci,

On se rend compte aussi sur cette photo que j’ai le deltoïde gauche plus galbé que le deltoïde droit.

On se rend compte aussi sur cette photo que j’ai la clavicule gauche qui est un tout petit peu plus haute que la clavicule droite.

C’est un peu bizarre, c’est une asymétrie, mais ça peut expliquer des différences de développement entre mes épaules, entre mes bras, entre mes pectoraux, et cetera, mais ça, on y reviendra juste un peu après.

Sachez les amis que vous n’êtes pas les seuls, même moi qui ai fait de la musculation mon métier, même après plus d’une décennie de musculation, eh bien, j’ai toujours un paquet d’asymétries.

Mais du coup, ces asymétries, par quoi elles sont causées et est-ce qu’on peut résoudre ce problème ?

Malheureusement, aujourd’hui les amis, je ne vais pas avoir que des bonnes nouvelles..

Sachez que dans certains cas de figure, malheureusement, il n’y a rien à faire. Mais on va d’abord identifier toutes les causes pour savoir si effectivement on peut faire quelque chose pour corriger ces asymétries musculaires.

Première cause :

La plus courante est celle qui me concerne d’ailleurs, une asymétrie musculaire causée par une différence de morphologie.

Sachez que vos muscles ne s’insèrent pas tous de la même façon à gauche et à droite. Vos muscles n’ont pas toujours la même longueur de tendon à gauche et à droite.

Et pour aller encore plus loin, vos segments n’ont pas toujours la même longueur à gauche et à droite.

C’est-à-dire que vous pouvez très bien avoir un humérus gauche un tout petit peu plus long que l’humérus droit.

Ce qui fait qu’au fil des semaines, au fil des mois, au fil des années, vous allez avoir un côté qui va être mécaniquement avantagé par rapport à l’autre et ça peut causer des différences de croissance musculaire.

En termes d’insertion musculaire, si vous avez un biceps gauche qui s’insère un tout petit peu plus haut sur l’avant-bras et une longueur de tendon un tout petit peu plus grande, eh bien, du coup, vos deux biceps n’auront pas forcément la même forme. Et c’est exactement mon cas et on s’en rend compte très bien sur les photos, on voit que, effectivement, il y a une différence de taille.

Mais on voit surtout que le biceps gauche a une forme assez différente du biceps droit, il est un peu plus plat, il y a moins cette sensation de pique.

Et ça, c’est dû à des différences d’insertion et des différences de longueur de tendon.

Solution pour ce premier cas de figure, malheureusement, aucune.

Vous vous en doutez, vous ne pouvez pas changer votre morphologie.

Vous ne pouvez pas déplacer votre vos insertions musculaires ou modifier la longueur de vos tendons. Donc, lorsque vous avez des asymétries causées par une différence de morphologie entre le côté gauche et le côté droit, il faut l’accepter et vivre avec, tout simplement.

Deuxième cause :

Là ce ne seront pas des asymétries génétiques, mais plutôt des asymétriques qu’on va appeler environnementales.

C’est un terme un peu bâtard, mais je pense que ça décrit bien le problème en question.

Petit exemple, vous êtes droitier, vous avez le côté droit plus développé que le gauche. Vous avez fait du tennis, étant plus jeune, vous avez un côté plus développé que l’autre.

Vous avez fait du judo étant plus jeune, vous avez un côté plus développé que l’autre.

Vous vous êtes fait une fracture étant plus jeune, vous avez un côté plus développé que l’autre.

Ce sont des asymétries qui sont causées par certains évènements de notre vie qui ont façonné en fin de compte notre physique en fonction de l’incidence de ces événements.

La bonne nouvelle, c’est que dans ce cas de figure, il y a quelque chose à faire.

La mauvaise nouvelle, c’est que ça prend très longtemps. Imaginez, vous avez 20 ans, vous traînez une asymétrie musculaire depuis vos 10 ans. N’imaginez pas que vous allez résoudre le problème en quelques semaines ou quelques mois de musculation, ça vous prendra plusieurs années.

Qu’est-ce qu’il faut faire dans ce cas-là lorsque vous vous entraînez en musculation ?

Tout simplement, travaillez de façon symétrique.

N’allez pas travailler un côté plus que l’autre. N’allez pas rajouter des répétitions ou des séries sur le côté qui est moins développé que l’autre, ce n’est absolument pas la bonne façon de procéder.

Il faut juste veiller de façon symétrique et vous allez voir qu’au fil des années, le déséquilibre, l’asymétrie vont tout simplement se résorber.

Troisième cause :

Une asymétrie causée par une blessure, mais quand je dis blessure, je ne parle pas de déchirure ou de fracture.

Je parle plutôt des petites douleurs qui nous permettent quand même de nous entraîner, mais qui ne nous permettent pas de nous entraîner au maximum. Petit exemple, vous avez une tendinite au coude ou une tendinite à l’épaule. Elle vous fait mal, mais elle vous permet quand même de vous entraîner.

Vous allez travailler sur cette tendinite, mais qu’est-ce qui va se passer ?

Le côté qui n’est pas blessé ou qui est sans douleur va forcément compenser d’une façon ou d’une autre. Et au fil des semaines, au fil des mois, vous allez développer un déséquilibre, une asymétrie. Et c’est un cas de figure un peu particulier parce qu’on est tous coupables de s’être entraînés malgré des petites blessures.

Le problème, c’est qu’une blessure, quand elle traîne, eh bien, elle peut provoquer de réelles asymétries. C’est pour ça qu’il est très important de la traiter dès le début, dès le départ, dès les premiers symptômes pour éviter justement ce genre de soucis.

Donc, la solution dans ce cas de figure, c’est de trouver la cause de la blessure, soigner la blessure et puis de recommencer à s’entraîner de façon symétrique sans chercher à compenser avec le côté qui n’a jamais été blessé.

Le quatrième cause :

Des asymétries musculaires causées par une mauvaise exécution.

Allez, ça y est, Nassim il nous saoule encore avec son exécution.

Le problème, c’est que beaucoup de pratiquants, eh bien malheureusement, sont victimes d’une mauvaise exécution, d’un déséquilibre entre la droite et la gauche qui au fil des semaines, au fil des mois, au fil des années peut provoquer de réelles asymétries musculaires.

Et c’est un problème qui me concerne aussi, quand j’ai commencé à faire des vidéos YouTube, je me suis mis à me filmer assez souvent à filmer, beaucoup de mes séances, beaucoup de mes exercices. Et à partir du moment où j’ai commencé à me filmer, je me suis rendu compte qu’il y avait énormément de mouvements de musculation que je n’exécutais pas si bien que ça ou en tout cas que mon exécution était plutôt bonne, mais que j’avais très souvent un côté qui compensait par rapport à l’autre…

Et ça, c’était visible sur absolument tous les exercices et tous les groupes musculaires. Sur le développé couché, j’avais un couteau qui était un tout petit peu plus relevé que l’autre.

Sur les élévations latérales, mes bras n’étaient pas exactement en place et de la même façon.

Sur les squats, je ne poussais plus avec une jambe que l’autre et c’est vraiment le fait de me visionner, de me visualiser sur les vidéos que j’avais filmées qui m’a fait réaliser ce problème.

Et c’est un problème réel qui vous concerne sûrement. La solution pour ce cas de figure, elle est simple.

Apprendre à faire vos mouvements, mais surtout le conseil que je peux vous donner, c’est filmer un maximum de vos exercices de musculation. Je sais que certains sont réticents à se dire je vais sortir mon téléphone en plein milieu de la salle de sport, les gens vont me regarder un petit peu bizarrement.

Mais sachez que vous voir ça peut vraiment changer beaucoup de choses. Et pour vous donner un petit exemple, quand j’ai commencé à me filmer ça devait être peut-être en 2010, 2011, j’étais persuadé de faire un squat cul par terre.

La première fois que j’ai vu mon squat en vidéo, je me suis dit :

« Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ? »,

Je descends à peine plus bas que la parallèle. Donc, dans notre esprit on a toujours une vision un petit peu différente de la réalité.

On se dit : « Mon mouvement est parfait, mon amplitude est très très bonne », mais en réalité quand on se filme et qu’on se visionne, eh bien, ça nous renvoie une image qui n’est totalement différente.

Donc, filmez-vous et en fonction de ce que vous voyez, corrigez votre exécution pour éviter ces asymétries musculaires.

En résumé les amis, sachez que les asymétries musculaires, effectivement, c’est un vrai problème.

Sachez aussi que tout le monde, absolument tout le monde est concerné, personne n’est mis à l’écart de ce genre de soucis.

Dans certains cas de figure, effectivement, il y a des choses à faire.

Dans d’autres cas de figure, malheureusement, il n’y a rien à faire, il suffit juste d’accepter son problème.

C’est bien souvent, lorsqu’on parle d’asymétrie musculaire qu’on est les seuls à s’en apercevoir.

Je pense que si je ne vous avais pas fait remarquer que j’avais un bras plus développé que l’autre, eh bien, probablement que vous n’auriez pas remarqué grand-chose.

Voilà les amis, c’est tout pour aujourd’hui. J’espère que ça vous a plu, si c’est le cas évidemment vous me donnez vos impressions dans les commentaires si effectivement, vous aussi, vous avez des asymétries et que vous avez réussi à les corriger.

Accès illimité et immédiat

à ton programme

14 jours satisfait ou remboursé

pour une satisfaction maximale

Paiement 100% sécurisé

Amex, Apple Pay, Visa et Mastercard