FITMASS
Passer au contenu

Faire sa séance de musculation à jeun pour optimiser la perte de gras ?

Comme la plupart des pratiquants de musculation, vous souhaitez perdre du gras ou prendre du muscle (et parfois les 2). Et s’il y a bien un sujet qui revient en permanence, c’est le sport à jeun.

On entend beaucoup que c’est une bonne manière de perdre du gras. Alors analysons ça ensemble, histoire de nous faire notre propre idée.

Est-ce que le sport à jeun est le plus efficace pour perdre du gras ?

Peut-on le favoriser chaque jour ?

N’y a-t-il pas un risque pour la santé ?

Autant de questions que d’idées reçues. Comment discerner le vrai du faux ? On voit ça tout de suite.

Le sport à jeun, meilleur que tout le reste ?

Si un jour, vous avez entendu parler de la musculation à jeun, vous avez sans doute retenu quelques bienfaits que l’on vous promettait, parmi les plus connus et les plus tenaces :

  • Une meilleure dépense énergétique
  • Une perte de gras plus efficace

Qu’en est-il ? On va passer ces éléments au peigne fin.

“Le sport à jeun favorise la dépense énergétique”.

Correct ! Mais pas très correct… Attendez de voir la suite.

Déjà, que signifie “favoriser la dépense énergétique” ?

❓ Dépense énergétique : Cela définit tout effort ou activité qui demande au corps de fonctionner et de se mouvoir. De l’énergie sous forme chimique (calories) est alors dépensée et transformée en énergie cinétique (le mouvement).

Pour en revenir au sport à jeun :

Oui, la musculation à jeun favorise la dépense énergétique, au même titre que toute autre activité.

Et non, ce n’est pas parce qu’on a le ventre (prétendument) vide que cela va nous permettre de dépenser plus d’énergie.

Concrètement, vous ne dépenserez pas plus de calories en faisant une activité sportive avec rien dans le ventre qu’après un bon repas.

“La musculation à jeun permet de perdre plus de gras”.

Après avoir lu le premier paragraphe, je pense que vous connaissez déjà la réponse.

Dans la mesure où le sport est effectué à jeun, les fervents défenseurs de cette méthode avancent l’hypothèse que cela “puise dans les réserves de graisses”.

Mais avant ça, d’où vient cette idée reçue ?

En fait, c’est plutôt simple. Après une nuit de sommeil, votre glycémie, c’est-à-dire la quantité de glucose que vous avez dans le sang est basse.

Et on s’est dit que, étant donné que le glucose était la première source d’énergie pour un effort physique, si jamais vous faites un effort physique à ce moment-là, votre corps va puiser son énergie disponible. C’est-à-dire directement dans le gras, ce qui est plutôt cohérent comme raisonnement.

Mais en réalité, malheureusement, ça ne fonctionne pas comme ça.

Ce qui détermine si vous perdez ou non du poids, est le déficit calorique. Avec un déficit calorique similaire, vous perdrez exactement la même quantité de gras, sport à jeun ou non.

Avant d’aller plus loin, je veux que vous compreniez ce qu’est le total calorique de maintenance. C’est en fait la quantité de nourriture que vous devez consommer pour maintenir votre poids.

Cette maintenance est obtenue grâce au taux métabolique basal, ou métabolisme de base multiplié par un coefficient d’activité qui correspond à ce que vous faites dans la journée.

Et encore un mythe qui s’écroule !

Pourquoi s’entraîner à jeun ?

Vous vous dites donc certainement qu’il n’y a aucun intérêt à s’entraîner à jeun.

Sauf que surprise : il y en a !

Mais, ils ne sont pas ceux que vous croyez. Je m’explique.

Le choix de s’entraîner à jeun, ou non, doit avant tout être dicté par vos besoins personnels et non par des supposés “effets miracles”.

Si par exemple, durant vos séances, vous êtes plus à l’aise en étant à jeun et que vos performances n’en sont pas impactées, alors ne vous en privez surtout pas.

Il faut simplement comprendre que faire du sport à jeun ne permettra pas de perdre plus de gras.

Certaines personnes sont plus à l’aise pour s’entrainer à jeun. Elles ont donc bien raison de continuer à le faire.

“S’entraîner à jeun est-il mauvais pour ma santé ?”

Non, le sport à jeun n’est pas mauvaise pour la santé, mais attention : tout le monde ne réagit pas de la même façon.

Tout dépend de vos objectifs et de votre mode de vie. Si vous avez un objectif de perte de gras et que vous avez tendance à avoir des “coups de mou” durant un entraînement en étant à jeun, alors, je vous le déconseille.

Cela dépend également de la durée et de l’intensité de votre programme de musculation. Plus une séance est longue et intense, plus vous aurez besoin d’énergie. Mais globalement, si vous ne dépassez pas 1 heure de séance, vous n’êtes clairement pas obligé de consommer quelque chose avant votre entraînement.

Le sport à jeun : on résume

Alors est-ce que ça veut dire qu’il ne faut pas faire du cardio à jeun ? Absolument pas !

Si jamais ça vous permet de mieux organiser votre journée, si cela a sur vous des vertus relaxantes, si cela vous permet de faire le vide dans votre tête, alors continuez à faire du cardio à jeun !

Ce n’est pas moi qui vais vous empêcher de faire quelque chose que vous aimez. Il ne faut simplement pas vous attendre à avoir des résultats plus efficaces que si vous aviez englouti un bon petit déjeuner.

Donc, pour résumer, si vous êtes quelqu’un qui n’aime pas déjeuner le matin ou qui préfère être à jeun durant ses entraînements, et que cela n’impacte pas vos performances : la musculation à jeun est faite pour vous.

À l’inverse, si le fait d’être à jeun a une incidence négative sur votre entraînement, je vous le déconseille.

Maintenant, plus de doutes à avoir. Vous savez désormais pourquoi vous devez favoriser ou non, le sport à jeun !

Et il n’y a pas de secret, ce qui est le plus important pour perdre du gras, c’est le déficit calorique et c’est d’ailleurs la seule chose que vous devez avoir en tête !

Si vous voulez apprendre comment vous muscler et perdre du gras en même temps, c’est par ici.

Quant à moi je vous dis à très vite !

Accès illimité et immédiat

à ton programme

14 jours satisfait ou remboursé

pour une satisfaction maximale

Paiement 100% sécurisé

Amex, Apple Pay, Visa et Mastercard