FITMASS
Passer au contenu

Le CrossFit

Salut à tous ! C’est Nassim, j’espère que ça va. Vous l’avez vu dans le titre, aujourd’hui, on va parler de CrossFit.

Je vais vous dire ce que j’en pense, je vais vous dire si c’est dangereux, si c’est une bonne alternative pour prendre du muscle et si c’est une bonne alternative pour perdre du gras… en clair, on a un programme chargé donc c’est parti.

Que penser du CrossFit ?

Je vous ai beaucoup partagé de choses qui s’apparentent à du CrossFit ou du cross training, si jamais on n’a pas envie d’utiliser le nom de la marque.

Et de nombreuses fois en commentaires j’ai vu la question : « Nassim, que penses-tu du CrossFit ? »

Je vais y répondre aujourd’hui.

Je vous dirais aussi en fin d’article pourquoi je choisis plutôt de faire des séances typées cross training, CrossFit plutôt que du cardio-classique. Donc, si vous voulez entendre la réponse, lisez bien jusqu’à la fin.

Bon déjà, pour ceux qui me suivent depuis un petit moment vous savez que j’ai commencé la musculation en 2006, ça commence à faire un moment.

À l’époque, le CrossFit n’existait pas. Lorsque les gens voulaient faire du renforcement musculaire, ils n’avaient pas d’autre choix que de s’inscrire dans une salle de sport et la musculation était pratiquée d’une manière très traditionnelle si je puis dire.

En résumé, en 2006, les pratiquants suivaient carrément des entraînements typiques des années 90 en fait.

Ce qui, en soi, n’est pas forcément une mauvaise chose, mais on n’avait pas encore cette approche de la musculation et du renforcement musculaire.

Lorsque le CrossFit a commencé à faire parler de lui, j’avais déjà quatre ou cinq ans de musculation dans les pattes.

J’étais déjà ce qu’on peut considérer comme un pratiquant plutôt expérimenté.

J’avais mes petites habitudes en musculation, j’avais eu plutôt de bons résultats avec la musculation et lorsqu’on a commencé à voir débarquer des pratiquants qui mixaient des mouvements d’haltéro, des mouvements de gym et des mouvements plus typés cardio ou des exercices plus cardio, on a commencé à se dire : « Tiens, c’est intéressant ça. »

Mais on s’est dit « c’est intéressant » plutôt en mode moqueries parce qu’étant donné que c’était une discipline toute jeune, nous tout ce qu’on voyait en tant que pratiquant de musculation c’étaient des gars qui faisaient des tractions très approximatives et qui enchaînaient des exercices à dormir debout.

Sans parler des nombreuses vidéos de fail qui circulaient sur internet. Alors pour les pratiquants de musculation, c’était du pain bénit pour se moquer de cette discipline.

Alors, effectivement, entre 2011, 2012 et 2015, 2016, je pense, les pratiquants purs et durs de musculation avaient pour habitude de se moquer du CrossFit.

Sauf qu’au fur et à mesure des années, il s’est passé quelque chose

Le CrossFit s’est énormément développé. Mais quand je dis énormément, c’est qu’aujourd’hui la plupart des gens qui ont envie de se mettre au renforcement musculaire vont plutôt choisir du CrossFit, du cross training ou des circuits training avec des enchaînements d’exercices de plusieurs disciplines plutôt que la musculation traditionnelle.

Et je pense que c’est de toute façon quelque chose que vous avez remarqué.

La musculation traditionnelle a pris un coup et ce n’est pas pour rien que la plupart des chaînes de salles de sport ont intégré des espaces cross training pour justement répondre à cette demande des pratiquants qui n’avaient pas forcément envie de se mettre sur une machine de musculation parce que c’est moins dynamique et c’est peut-être un peu « has been » en fait.

Même si évidemment vous pensez bien que moi je ne pense pas ça. Mais c’était juste pour vous expliquer un petit peu comment a évolué le CrossFit dans le monde du renforcement musculaire.

Ce que j’en pense, c’est que, effectivement, quand le CrossFit est arrivé en France, on se moquait et moi-même je me moquais du CrossFit.

Je trouvais ça aberrant de voir des pratiquants effectuer des tractions à dormir debout ou de marcher sur les mains et de soulever des brouettes.

Mais c’est parce que c’était nouveau et que, forcément, on était tellement habitués à la musculation traditionnelle depuis des dizaines et des dizaines d’années qu’au début, c’était un peu difficile à prendre au sérieux.

Surtout, encore une fois, avec tous les fails qui accompagnaient la pratique du CrossFit, parce que des fails, on en a vu : des soulevés de terre dégueulasses, des tractions dégueulasses, des squats dégueulasses, absolument tous les exercices en fait, dégueulasses, les principes du fail.

Sauf que depuis sa création, le CrossFit a beaucoup évolué et c’est devenu réellement un sport à part entière.

Et en tant que pratiquant de musculation, mais surtout en tant que coach sportif, je trouve que c’est une merveilleuse alternative au renforcement musculaire. C’est une merveilleuse alternative aux salles de sports traditionnelles.

Je pense même que la musculation traditionnelle peut remercier le CrossFit parce que ça a permis un regain d’intérêt pour le renforcement musculaire et du coup ça a rapporté plus de clientèles aux salles de sport qui se sont adaptées et qui ont créé des espaces cross training.

Donc, oui, je le dis, c’est écrit, merci le CrossFit.

Surtout qu’on peut encore plus remercier le CrossFit dans le sens où un abonnement dans un box de CrossFit c’est hors de prix.

Il faut le dire, pour les prestations qui sont offertes payer 90 euros par mois, non merci.

Je ne sais pas combien ça coûte dans la ville où vous êtes, mais ici à Lyon, ce n’est pas rare de trouver des abonnements à 90 euros le mois. Pour suivre deux ou trois WOD par semaine, non.

Mais ça, c’est un autre débat parce que ça inclut aussi la marque CrossFit et le business qui est derrière, donc en soi ce n’est pas le sport en lui-même qui pose un petit peu le problème, c’est tout ce qui a été créé autour pour générer un maximum d’argent.

Mais c’est cool, c’est le principe d’un business. Et en soi, je n’ai pas réellement à faire de jugement dessus, je dis juste que je comprends les pratiquants qui préfèrent s’inscrire dans des salles de sports traditionnelles et profiter des installations de cross training plutôt que de devoir dépenser le double ou le triple dans un abonnement mensuel pour profiter d’un box de CrossFit.

Est-ce que ça veut dire que le CrossFit c’est quelque chose que je pourrais pratiquer régulièrement ?

C’est un peu plus compliqué d’y répondre.

Vous savez que, moi, mon délire, c’est la musculation, c’est l’hypertrophie.

Et dans cette quête d’hypertrophie, je suis passionné par les séances de musculation que je peux construire pour atteindre cet objectif.

C’est-à-dire que j’adore mes séances de musculation traditionnelles, on va dire avec mes exercices polyarticulaires, mes exercices d’isolation, mes exercices effectués sur de bonnes machines avec un bon angle, une bonne trajectoire.

Vous savez à quel point je suis attentif à la technique d’exécution et ce n’est pas pour rien.

Et si j’y suis aussi attentif, c’est juste parce que ça me plaît, j’aime la précision que demandent mes entraînements de musculation.

Et même si la technique de certains exercices en CrossFit demande une précision également, ce n’est pas exactement la même chose.

On n’est jamais sûr de rien, mais là je suis quand même quasiment sûr que mon sport principal ça restera la musculation traditionnelle avec mes séances comme elles sont construites depuis une quinzaine d’années, avec mes exercices, avec mes machines que vous voyez dans cette salle de sport. Ça, réellement, c’est mon kiff de m’entraîner de cette façon-là.

Ceci dit, pourquoi j’apprécie les séances un peu plus typés cross training ?

C’est surtout dans un objectif de perte de gras.

Mais avant d’en parler, je vais vous dire si le CrossFit c’est dangereux et si ça peut être une bonne alternative à la prise de muscle.

Le CrossFit est-il dangereux pour la santé ?

Le CrossFit et le cross training, ce n’est pas plus dangereux que la musculation traditionnelle. Mais il y a deux choses à prendre en compte.

Lorsqu’on fait du CrossFit, l’objectif, c’est la performance, ce qui n’est pas le cas de la musculation traditionnelle, je le répète.

Dans une logique de performance, on va chercher à battre ses propres records ou le record de quelqu’un d’autre. Alors que la musculation traditionnelle dans un but d’hypertrophie, c’est plutôt l’accumulation du travail qui va provoquer des résultats.

En musculation, si vous battez votre record sur une séance, ça ne va pas vous faire prendre plus de muscle. C’est parce que vous aurez accumulé beaucoup de volume d’entraînement que vous allez pouvoir développer vos fibres musculaires.

Alors qu’en CrossFit, si vous arrivez à battre votre temps sur une séance, vous êtes satisfait, vous considérez que c’est une progression et c’en est une.

Et la recherche de performance implique aussi un dépassement extrême.

Qui dit dépassement extrême dit fatigue très importante, qui dit fatigue très importante dit potentiellement dégradation de la technique d’exécution et blessure.

Ça ne veut pas dire qu’en soi le CrossFit c’est dangereux. Ça veut juste dire que plus il y a un objectif de performance, plus forcément on va prendre des risques pour battre tel record et ces risques peuvent se traduire par plus de blessures.

C’est donc difficile de répondre à la question : « Est-ce que le CrossFit, c’est dangereux ? »

En soi, bien sûr que non.

Si vous avez une pratique récréative et que vous n’avez pas forcément envie de vous dépasser à l’extrême pour participer à une compétition, vous qualifier pour les CrossFit games etc, il y a beaucoup moins de risques et ça peut être intégré à une routine d’entraînement même pour les pratiquants qui ne sont pas très expérimentés.

Alors non, il ne faut pas avoir plus peur du CrossFit que de la musculation traditionnelle.

Parce que si on fait aussi la musculation traditionnelle dans un objectif de performance, en essayant de se dépasser à l’extrême, en augmentant les charges de travail et le nombre de répétitions, eh bien, on s’expose à autant de risques qu’avec le CrossFit.

Ceci dit, ça peut être un peu plus vicieux avec le CrossFit étant donné que c’est un sport qui inclut des mouvements d’haltérophilie qui sont très complexes et que parfois les pratiquants sont obligés de les répéter de nombreuses fois avec en plus l’accumulation de la fatigue des exercices précédents, ça peut vite se transformer en terrain miné.

Au final, est-ce que le CrossFit est dangereux ?

Il n’y a pas de réponse définitive, mais effectivement, c’est quand même une discipline à risque puisqu’il y a un objectif de performance.

Mais c’est le cas pour tous les sports qui impliquent une performance.

Est-ce que c’est une bonne alternative pour prendre du muscle ?

Ma question préférée et à chaque fois on me dit la même chose : « Mais regarde cet athlète de CrossFit Nassim, il est énorme, il a des muscles de partout. Pourquoi est-ce que je ne peux pas m’entraîner comme ça pour avoir le même physique ? »

Ce n’est pas aussi simple que ça.

Pour un pratiquant de CrossFit extrêmement bien développé, il y en a des dizaines de milliers qui ont un physique moins impressionnant.

Et ça, c’est un peu comme en musculation, c’est la loi de la nature.

Certains grâce à leur génétique et la morphologie réunissent toutes les conditions pour avoir un physique impressionnant.

Si vous associez à ça de nombreuses années de pratique, beaucoup de régularité, de sérieux et d’intensité, eh bien, quel que soit le sport, vous obtiendrez un physique impressionnant.

Mais ça, ce n’est pas juste indépendant au CrossFit.

On a des gymnastes qui ont des physiques plus impressionnants que des pratiquants de musculation, on a des boxeurs qui ont des physiques plus impressionnants que des pratiquants de musculation.

Ça existe dans tous les sports, mais c’est extrêmement rare et ce ne sont surtout pas des exemples à prendre parce qu’il y a très peu de chance pour vous aussi vous réunissiez toutes ces conditions-là.

C’est possible, mais a très peu de chance.

La meilleure façon de développer au maximum le plus rapidement et de manière équilibrée sa masse musculaire, c’est la musculation traditionnelle.

Il n’y a aucun doute là-dessus.

Pourquoi ? Parce que c’est une pratique qui a été créée justement dans cet objectif-là.

Le CrossFit n’a pas été créé pour développer un physique esthétique, ils s’en fichent, la musculation traditionnelle si.

Donc, si en première place de votre liste de priorités, il y a écrit « je veux avoir un physique proportionné, esthétique et en accord avec ce que je recherche », alors vous feriez mieux de pratiquer de la musculation traditionnelle.

Si par contre tout en haut de votre liste de priorités, il y a écrit « Je vais être un athlète polyvalent avec une condition physique exceptionnelle » et que deux ou trois places en dessous il y a écrit « je veux quand même un petit peu de muscle », alors oui, faites du CrossFit.

Et de toute façon, il y a un truc simple : si jamais le CrossFit c’était une très bonne alternative pour prendre du muscle, vous pouvez être sûr que j’en pratiquerais plus souvent et de manière plus sérieuse.

Si ce n’est pas devenu mon sport principal, c’est bien pour une raison.

Par contre, est-ce que le CrossFit c’est une bonne alternative pour perdre du gras ?

Alors là, je dis un grand oui.

Je serais même tenté de dire que c’est probablement l’activité la plus intéressante pour provoquer une dépense calorique très importante.

Le problème avec le CrossFit, c’est peut-être que ça provoque une dépense calorique trop importante.

Couplé à une fatigue musculaire nerveuse et potentiellement articulaire, le CrossFit, pour perdre du gras, c’est intéressant que si vous avez la capacité de récupération qui l’accompagne.

Si moi je peux assumer des entraînements de musculation presque tous les jours plus, quelques WOD par-ci par-là c’est parce que mon quotidien tourne autour de la musculation.

Il ne faut pas oublier que c’est mon métier, je me lève en fonction de mes entraînements, je m’entraîne à l’heure qui m’arrange, j’ai tout le nécessaire pour bien m’entraîner, pour bien récupérer, pour bien m’alimenter.

Je me couche bien évidemment en fonction de mes entraînements parce que c’est mon métier, c’est mon quotidien.

Si vous devez associer à ça un autre boulot, ça devient tout de suite impossible à gérer.

Vous ne pouvez pas travailler huit heures par jour, ajouter à ça 5 ou 6 heures de musculation plus deux ou trois WOD ou même plus dans la semaine. Vous allez tenir trois semaines et puis après vous allez vous écrouler.

Au final, c’est encore le même problème : le CrossFit pour perdre du gras, un grand oui, mais il y a aussi un grand mais, parce qu’il y a certaines conditions à réunir pour éviter d’y laisser des plumes.

Par contre, si moi demain j’ai un client pour du coaching qui vient me voir et qui me dit mon premier objectif, c’est la perte de gras, ensuite je veux quand même développer un petit peu, mais je ne suis pas très attaché à développer un physique extrêmement musclé et je m’en fiche d’avoir des deltoïdes bien développés, des pectoraux bien dessinés, je prendrai ce qu’il y a à prendre; pour ce type de client (à condition que son emploi du temps s’accorde à ça) j’aurais effectivement tendance à lui proposer des séances un peu plus typés cross training, avec des associations d’exercice, d’haltéro, de gym et de cardio pour provoquer une grosse dépense calorique.

Mais pour qu’il y ait quand même une certaine stimulation musculaire.

Alors, effectivement, si j’inclus ces séances à mon entraînement, c’est parce que ces temps-ci j’ai envie de perdre du gras.

Pour ça, il faut que je provoque un déficit calorique et avoir des séances qui provoquent une grosse dépense calorique. Ça aide forcément.

Jamais de la vie vous ne me verrez faire du cardio modéré sur un vélo pendant 40 minutes, jamais de la vie.

La seule chose que je fais en termes de cardio, c’est soit très facile comme de la marche, je marche beaucoup dans la journée, soit très difficile comme du fractionné ou pour le coup, des WOD un peu cross training, CrossFit.

Voilà pourquoi vous m’avez vu partager autant de séances dans cet esprit-là et ça va probablement continuer.

Le mot de la fin

OK les amis, ça y est, vous avez mon avis sur le CrossFit.

Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires, dites-moi du coup si vous avez testé les 2, si vous préférez CrossFit, cross training ou alors musculation plus traditionnelle.

Ça me plairait d’avoir votre avis.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à le dire en commentaire et à le partager.

Et nous on se retrouve dans quelques jours pour un autre article.

À plus !

Accès illimité et immédiat

à ton programme

14 jours satisfait ou remboursé

pour une satisfaction maximale

Paiement 100% sécurisé

Amex, Apple Pay, Visa et Mastercard