FITMASS
Passer au contenu

Les meilleurs accessoires de musculation

Les amis, bonjour à tous !

Aujourd’hui, on va parler des équipements de musculation, on va parler des chaussures d’haltérophilie, des sangles pour les poignées, des sangles pour les abdos, des bandes pour les genoux, des ceintures de force, des compteurs d’activité, de la bobine andrieu, etc.

Ça va être génial !

OK, alors aujourd’hui, on parle des accessoires de musculation. J’en ai un paquet à vous faire découvrir, certains sont clairement intéressants, d’autres sont complètement inutiles. Donc, aujourd’hui, je vais vous en parler, ça vous permettra de savoir si jamais vous devez investir ou passer votre tour.

Premier accessoire, les sangles pour les poignées.

Je vais le ranger dans la catégorie hyper intéressante parce que ces sangles-là, je les ai depuis 2011, je crois, ou même 2010.

Et c’est toujours les mêmes, j’ai dû les acheter 7 ou 8 euros sur Amazon à l’époque. La marque, c’est Harbinger.

À quoi ça sert ces sangles pour les poignées ?

À vous apporter un soutien lorsque vous effectuez des exercices ou la poigne est mise en jeu.

Clairement, tous les exercices de dos, peut-être les tractions, le rowing buste penché, le rowing à un bras, le soulevé de terre ou même différents tirages quand vous commencez à avoir une charge un petit peu lourde.

Alors, ces sangles, certains pragmatiques vont vous dire : « Oui, mais c’est inintéressant parce que ça ne renforce pas la poigne » et ils ont raison, ça ne renforce pas la poigne. Sauf que quand vous vous entraînez le dos par exemple, renforcer la poigne on s’en fout.

Vous pouvez très bien faire dédier à un entraînement pour les avant-bras et la poigne, par exemple, dans votre séance bras, mais pour moi en tout cas, c’est ma vision des choses, lorsqu’on travaille le dos, on veut travailler le dos, on veut ressentir le dos.

Et si jamais la poigne est un facteur limitant, pourquoi ne pas s’aider de sangles pour justement éviter de tétaniser au niveau de la poigne.

Et ces sangles-là, même si je les utilise beaucoup moins maintenant, honnêtement, elles m’ont beaucoup aidé à mieux ressentir la contraction de mon grand dorsal, en l’occurrence, sur le rowing buste penché et les tractions.

Maintenant sur le rowing et les tractions, je ne les utilise plus parce que j’ai carrément des facilités à sentir mon grand dorsal. Je ne les utilise plus que pour le soulevé de terre lorsque la charge devient un petit peu lourd, mais disons que quand je les ai achetées, les trois premières années, de 2011 à 2014, quelque chose comme ça, elles m’ont vachement aidé à améliorer ma concentration et ma contraction du grand dorsal.

Donc, investissement intéressant surtout pour le prix que ça coûte.

Deuxième accessoire, chaussures d’haltérophilie.

Ma première paire de chaussures d’haltéro, c’était la marque Innovate.

C’était, je crois, le modèle fast lift, quelque chose comme ça.

Je les ai achetés en 2011 et je les ai encore. Pour vous dire, elles étaient de super bonnes qualités, mais le talon n’était pas hyper haut parce que ce n’est pas vraiment des chaussures d’haltéro, c’étaient plutôt des chaussures Crossfit.

En Crossfit, ils utilisent effectivement un talon un peu surélevé, mais la semelle est souple pour vous permettre de faire d’autres exercices.

Maintenant, petit upgrade, j’ai les Nike, les Romaleos, le dernier modèle.

Le talon est un peu plus haut et la semelle est super dure, c’est même impossible de marcher avec. Vous avez l’impression d’avoir des sabots, mais du coup, c’est cool parce que ce sont des chaussures qui sont vraiment dédiées à ça.

OK, les chaussures d’haltéro, ça sert à une chose : à améliorer votre posture sur du squat et sur toutes les variantes, genre squat avant, squat aux haltères, etc.

Perso, je les utilise aussi quand je fais du hack squat.

Certains vont dire : « Tu ne devrais pas faire ça », mais moi j’aime bien. Le fait d’avoir des talons surélevés du coup, ça va vous permettre d’avoir un buste plus redressé, d’augmenter la flexion de genoux et qui dit flexion des genoux plus importante, dit meilleure sollicitation des quadriceps et surtout moins de sensation en bas du dos.

Quand je fais du squat avec les pieds à plat, ce n’est pas que je ne sens pas mes cuisses, mais je sens aussi énormément les lombaires, ce qui peut être une bonne chose si vous avez envie de les renforcer, mais moi je fais du squat pour avoir des gros quadriceps. Je ne veux pas que mes lombaires interviennent.

Du coup, c’est presque indispensable pour moi, d’une, compte tenu de ma taille et de ma morphologie, de ma posture, c’est presque indispensable d’avoir les talons surélevés.

Avant je mettais une pauvre planche quand j’ai commencé la muscu, ensuite, j’ai acheté les Innovate.

Et maintenant du coup, j’ai les Nike et vu la taille du talon, honnêtement, la posture, c’est le jour et la nuit. Et c’est un bon investissement.

Point négatif, ça coûte cher ; point positif, ce sont des chaussures que vous pouvez garder plusieurs années. Les Innovate, je les ai encore après plus de 6 ans et je pense que les Nike, vu la qualité du truc, je vais les garder plusieurs années.

Donc, ça peut être un investissement intéressant.

Troisième accessoire, le biceps blaster.

On l’a tous vu sur les photos d’Arnold Schwarzenegger avec des bras énormes où il curlait et il avait un tour de bras, mais gigantesque.

Et cet accessoire, j’ai dû l’acheter en 2011 aussi quelque chose comme ça, pas grand-chose sur Amazon, c’est une marque Gold’s Gym, je ne sais même pas d’où elle sort.

Et depuis que j’ai acheté ce truc, j’ai dû l’utiliser, allez, deux ou trois fois grand maximum parce que pour moi, ça ne sert absolument à rien.

À quoi ça sert ?

En fait, c’est d’avoir des gros bras lorsque vous faites des photos, ce qui peut être intéressant.

Mais point de vue posture, pour moi, ça ne rajoute rien parce que votre position ne vous permet pas d’améliorer le recrutement du biceps.

Vous êtes obligés, compte tenu de la forme de l’accessoire, d’avoir le dos légèrement arrondi, de faire une petite rotation interne au niveau des bras.

Et en fin de compte, effectivement, ça va vous plaquer les bras, mais comme vous n’avez pas les omoplates resserrées, la poitrine sortie et une belle posture dès le départ, je trouve qu’anatomiquement, c’est un petit peu bizarre de vouloir utiliser ça.

Autant ne pas l’utiliser ou alors si jamais vous voulez vraiment plaquer vos bras, vous vous mettez contre un mur et fin de l’histoire.

Donc, même si c’est un truc qui ne coûte pas grand-chose, je pense que j’ai dû l’acheter une vingtaine ou une trentaine d’euros, honnêtement, ça ne vaut pas l’investissement et ça prend de la place.

Ça ne sert pas à grand-chose à moins que vous vouliez faire de bonnes photos pour Instagram, mais si vous faites ça, vous êtes un cliquet.

Quatrième accessoire, les « fat gripz ».

Là, on discute,

Là, c’est un accessoire intéressant et cohérent qui peut être ajouté à votre entraînement pour améliorer votre poigne.

On en parlait juste avant avec les sangles pour les poignées. Et j’ai dû les acheter en 2012, je crois, donc ça fait hyper longtemps.

J’ai acheté les deux paires, les bleus et les rouges, mais je n’utilise jamais les rouges. Je n’aurais pas dû les acheter parce que le diamètre est vraiment trop important.

Et en fait, ce sont des pièces en silicone, je crois, que vous attachiez autour d’un haltère ou autour d’une barre pour augmenter le diamètre et donc, un peu plus solliciter les muscles de la poigne et des avant-bras.

Et du coup, ça fait exactement le taf, c’est-à-dire que lorsque vous les utilisez, vous les mettez autour d’un haltère et que vous faites par exemple du curl marteau, les sensations sont dingues.

Et justement, ça peut être un bon atout, un bon ajout à votre séance.

Donc, l’investissement en vaut clairement la peine.

Ça ne coûte pas grand-chose et je crois qu’il y a même d’autres marques qui font ce genre d’accessoire. Donc, honnêtement, foncez !

Cinquième accessoire, les sangles pour les abdos,

Le genre d’accessoire qu’on ne voit pas souvent en salle de sport, mais qui pourtant, peut être assez intéressant.

Lorsque vous faites du relevé de genoux pour les abdos, suspendu aux barres de traction, ça peut toujours être un peu gênant au niveau des épaules, au niveau des coudes, au niveau des poignées.

Et du coup, la poigne peut être un facteur limitant. Avec les sangles, problème résolu, vous calez vos bras à l’intérieur, le haut du corps ne rentre plus en jeu et vous pouvez bien vous concentrer sur la contraction des abdos.

Et honnêtement, après l’avoir utilisé plein de fois, je crois que j’ai acheté pareil en 2011, en fait à cette époque, j’aimais bien acheter plein d’accessoires pour la musculation, je ne sais pas pourquoi je les ai toujours.

Depuis que les ai achetés en 2011, je m’en sers assez souvent en fait, parce que ça change vraiment la capacité à vous concentrer et à ressentir les abdos.

Je ne connais même pas la marque, si jamais vous arrivez à l’identifier sur le petit logo, tant mieux pour vous.

Mais pareil, je crois que je l’ai acheté sur Amazon, quelque chose comme 15, 20 euros.

Donc, ça peut être intéressant si jamais vous en avez marre de faire du relevé du genou et vous ne sentez pas les ados.

Sixième accessoire, les compteurs d’activité.

Alors moi, c’est une Fitbit surge et quand je l’ai achetée, je savais très bien que ça n’allait pas révolutionner mes entraînements.

Et j’ai toujours pensé que ces compteurs d’activité, c’était plus cohérent lorsqu’on fait des sports d’endurance genre course à pied, natation, vélo, etc.

Pour la muscu, j’ai toujours trouvé que c’était peut-être un peu moins cohérent.

Je l’ai acheté parce que j’aime bien les gadgets et je me suis dit que ça pourrait m’aider à mieux gérer mon apport calorique.

Est-ce que ça m’aide à mieux gérer mon apport calorique ?

Probablement pas, parce que l’estimation calorique est fausse et il y a même certaines études qui ont été faites sur la question, sur les traqueurs d’activité et la marge d’erreur des fois elle est énorme.

Ça peut aller jusqu’à 40 % !

Vous imaginez 40 % d’erreurs sur une estimation calorique ? Jamais ça ne peut être un outil précis pour justement adapter votre diète.

Et même l’estimation calorique d’entraînement de musculation, je pense qu’elle est fausse.

Je le poste des fois en story Instagram, 1 000 calories après une séance jambes qui dure une heure, une heure et quart.

En aucun cas ça ne peut être aussi haut, si jamais, c’était le cas, je serais déjà 6 % de masse grasse et comme vous le voyez, ce n’est pas le cas.

Donc, à quoi ça sert ? Est-ce que ça peut être intéressant ? Ça dépend parce que déjà, ça coûte cher.

Je crois que celle-là, elle coûte 200 euros, quelque chose comme ça ou peut-être même un peu plus.

Et le problème, c’est que oui, effectivement, ça vous donne une estimation qui est plutôt constante, mais est-ce que ça vaut les plus de 200 euros ?

Certains y répondront non et je peux les comprendre.

Donc, c’est un peu gadget et le problème, c’est que ça ne sert qu’à ça. Pendant votre séance de musculation, si jamais vous décidez de traquer vos calories, vous ne pouvez même pas utiliser le chronomètre, donc c’est un peu pourri et du coup, c’est plus un gadget qu’autre chose.

À vous de voir, si vous voulez dépenser à plus de 200 euros dans un gadget.

Septième accessoire, c’est la bobine Andrieu.

C’est un peu le même délire que les Fat gripz, le but, c’est de renforcer les muscles des avant-bras et les muscles de la poigne.

Et ça fait le job, ça marche très bien et c’est très douloureux.

Vous pouvez très bien l’acheter vous-même, ça ne coûte pas grand-chose, je crois, quelques dizaines d’euros sur Amazon ou alors, vous demandez carrément aux gérants de votre salle de sport d’en acheter une pour que les adhérents puissent l’utiliser.

Quand c’est comme ça, n’hésitez pas à demander.

Dans ces cas-là, l’investissement est presque nul, ça serait bête qu’ils vous refusent ce genre d’accessoires.

Mais en tout cas, c’est hyper intéressant pour renforcer les avant-bras et les poignées. Donc, je vous le recommande totalement.

Le prochain accessoire, c’est un TRX,

Enfin en vrai pour moi ce n’est pas un TRX.

C’est une marque qui coûte trois fois moins cher, mais ça marche tout aussi bien.

Et le TRX, c’est un accessoire super intéressant que vous vous entraîniez en salle de sport ou chez vous ou que vous soyez souvent en déplacement.

Et l’avantage, c’est que vous pouvez travailler presque tout le corps, voire même tout le corps.

Avec un peu d’imagination, vous pouvez travailler tout le corps sur le même appareil.

Et ça, c’est génial ! Perso, moi je les utilise beaucoup pour les bras, j’aime bien faire du curl au poids du corps et des extensions triceps au poids du corps, je les fais en super set d’ailleurs.

Super sensation !

Mais vous pouvez travailler les jambes, les quadriceps, les ischios, les fesses, les abdos, les épaules, les pectoraux, le dos, tout le corps.

Donc, ça peut vous amener une certaine variété dans votre programme de musculation et puis si jamais vous partez en vacances ou en voyage, honnêtement, c’est génial.

Je pense même que c’est mieux que des élastiques.

Donc, ça en vaut totalement la chandelle.

Prochain accessoire, les bandes pour les genoux.

Ces fameuses bandes pour les genoux !

J’en ai deux paires.

J’ai les bandes qu’on entoure et les genouillères qu’on enfile.

Et la première paire que j’ai achetée, c’était à la suite des vidéos de Ronnie Coleman où on le voyait mettre ces bandes et faire du squat à 800 livres.

Hyper impressionnant ! Mais du coup, j’ai toujours l’impression de tricher avec ces bandes et à juste titre, parce qu’en les enfilant, vous pouvez gagner 10, 15, 20 kilos sur votre barre de squats.

Et j’ai toujours eu l’impression de tricher et vous me connaissez, je suis plus partisan de la qualité d’exécution et de l’utilisation d’une charge adaptée.

Et du coup, depuis que je les ai acheté, je ne les ai pas utilisés tant que ça.

Est-ce que ça peut améliorer votre développement musculaire ? Probablement pas !

Est-ce que ça peut réduire votre risque de blessure ? Peut-être, mais honnêtement, ce n’est pas sûr.

Par contre, si jamais en les utilisant vous vous sentez rassurer, ça vous permet d’être de mieux appréhender le mouvement que vous allez faire, alors dans ce cas-là, pourquoi pas.

Moi, je sais que personnellement je les ai achetés, mais je ne sais même pas si je vais m’en servir.

Je m’en servirai peut-être si un jour je fais un cycle de force, ce qui ne va probablement pas arriver.

Mais je ne suis pas sûr que ce soit l’investissement du siècle, donc à vous de voir en fonction de vos objectifs.

Si c’est plus un objectif d’hypertrophie, ce n’est pas le truc qui va vous aider et si vous avez plus un objectif de force, alors, là peut-être que oui ça peut être un outil intéressant.

Prochain accessoire, la ceinture pour vous lester.

Le genre d’accessoire que j’ai acheté pareil dans ma période achat compulsive entre 2010 et 2012.

Mais pour le coup, cette ceinture-là, je m’en sers presque toutes les semaines pour lester mes dips et pour lester mes tractions.

Super simple d’utilisation, vous mettez le disque à l’intérieur de la chaîne, vous faites votre série et ça évite de mettre des haltères entre les jambes et les trucs un petit peu casse-gueule.

Et honnêtement, je ne regrette pas, je l’utilise super souvent et vous pouvez trouver ça sur Amazon pour une quinzaine d’euros. Donc, achetez-la parce que ça vaut le coup.

Et on termine par la ceinture de force.

J’en ai un modèle, c’est la Everlast que vous voyez à l’écran, que j’ai dû acheter en 2011.

En fait, ce n’est même pas moi qui l’ai achetée, c’est mon grand frère.

Et honnêtement, cette ceinture, elle n’est pas de très bonne qualité.

Si jamais vous décidez d’investir dans une ceinture de force, il faut acheter un modèle supérieur que vous voyez aussi à l’écran, qui va vous permettre d’avoir un bien meilleur maintien.

Et ma ceinture Everlast, moi je l’ai utilisé pas mal entre 2010 et 2015 pour du squat, du soulevé de terre, du rowing buste penché.

Maintenant, je ne l’utilise plus du tout parce que je n’en ressens plus le besoin.

J’ai un bien meilleur schéma corporel, je pense, et j’ai un meilleur placement de toute façon, d’une manière générale.

Donc du coup, je ne l’utilise plus. Ça peut être un bon investissement, je pense même que c’est un bon investissement parce que ça vous permet d’avoir un maintien.

Et en fait, c’est un petit peu comme les sangles pour les poignées, ça vous permet d’éviter de sentir le dos trop tôt lors d’un squat ou lors d’un soulevé de terre par exemple ou lors d’un rowing buste penché et de vous concentrer sur les muscles que vous avez envie de travailler, en l’occurrence, quadriceps sur du squat, grand dorsal sur du rowing buste penché, etc.

Et ça évite les facteurs limitants en fin de compte. Donc, je pense que c’est un investissement intéressant qui est loin d’être indispensable, mais que vous pouvez quand même avoir au cas où.

Le mot de la fin

Et voilà les amis, c’est tout pour aujourd’hui. C’était long, ça en fait des accessoires, mais je suis sûr qu’il y en a certains qui devraient vous intéresser et peut-être qui vous permettront d’améliorer votre programme de musculation.

Accès illimité et immédiat

à ton programme

14 jours satisfait ou remboursé

pour une satisfaction maximale

Paiement 100% sécurisé

Amex, Apple Pay, Visa et Mastercard