FITMASS
Passer au contenu

Mauvaise humeur et fatigué ?

De mauvaise humeur et fatigué trop souvent ?

Aujourd’hui, on ne va pas parler de musculation.

Mais ce sont des choses qui, quand même, s’en rapprochent parce qu’on va parler d’humeur, d’énergie, de sommeil, de digestion, pleins de trucs super intéressants.

Ma vision de la musculation

Déjà, pourquoi moi je m’intéresse à ce genre de choses alors que mon métier c’est coach sportif et j’ai fait de la muscu depuis 15 ans ?

Tout simplement parce que j’aime bien me considérer comme un « culturiste », mais un culturiste au sens un peu particulier.

J’ai envie de cultiver mon corps, mon physique, mais j’ai aussi envie de cultiver mon esprit.

Ce serait quand même dommage d’être bien bâti, mais que tout ce qui se passe dans votre tête ne fonctionne pas très bien.

Donc, effectivement, je suis passionné par la construction propre au corps. Mais j’ai bien remarqué au fil des années de pratique que tout ça devait être accompagné d’un soin tout particulier à ce qui se passait dans la tête.

Et ce qui a commencé comme une volonté d’améliorer mes entraînements par la diététique, par le sommeil, par d’autres petites habitudes qui auraient pu avoir des effets bénéfiques sur ma progression s’est transformé petit à petit en une passion, réellement, pour l’optimisation de la santé.

Pourquoi tout optimiser ?

C’est-à-dire que je veux être performant physiquement, mais je veux aussi être performant mentalement.

Je veux avoir des journées productives, je veux travailler sur des projets qui me stimulent et pour ça, j’ai besoin d’être de bonne humeur.

J’ai besoin de bien dormir, j’ai besoin de bien manger, j’ai besoin de bien respirer parce que je sais très bien que tout ça fait partie d’un tout et que ça aura inévitablement une répercussion sur la santé, au sens large du terme.

Donc, oui, ces dernières années, j’ai fait beaucoup de recherches, sur comment mieux dormir, comment mieux digérer, comment être de meilleure humeur, comment être plus productif.

Vous l’avez vu parce que je l’ai partagé sur certaines de mes vidéos YouTube où je vous ai parlé de ma petite expérimentation où je me levais à 4 heures 30 du matin pour voir si ça me permettait d’être plus productif, où je prenais des douches froides pour voir si ça me permettait de mieux dormir, où je m’expose à de la lumière rouge pour voir si ça a une influence sur mon humeur, que je réduis le nombre de repas que je fais dans la journée pour voir si ça peut avoir une influence sur ma digestion.

En clair, j’ai testé un maximum de trucs. Et tout ça, pour moi, la culture physique, mais aussi mentale, ça se résume en sept parties.

Les septs facteurs déterminants

Mon objectif, c’est de fonctionner à 100 % de mes capacités aussi bien physiquement que mentalement.

Et c’est pour ça que je m’occupe de :

  • bien stimuler mon corps
  • bien stimuler mon esprit
  • être très attentif à mon sommeil
  • à ma digestion
  • aux couleurs et aux températures qui m’entourent (oui, vous avez bien lu)
  • à ma posture et à mon attitude
  • à l’environnement qui m’entoure, mais aussi à l’aspect spiritualité des choses qui m’animent, des choses qui font que je suis passionné par ce que je fais.

Donc, on retrouve bien, ces sept parties.

Exemple

Est-ce que vous savez par exemple que vos cycles respiratoires pouvaient avoir une influence sur votre taux de stress ? « C’est quoi un cycle respiratoire ? »

📌 C’est l’association d’une inspiration et d’une expiration. On a tous un certain nombre de cycles respiratoires par minute.

Plus ce nombre est élevé, moins c’est une bonne nouvelle.

Un cycle respiratoire normal se trouverait entre 12 et 16 cycles respiratoires par minute, mais si vous êtes constamment au-dessus de 16 et qu’en plus vous avez tendance à respirer assez souvent par la bouche, il peut y avoir un petit problème.

Petit aparté

D’ailleurs, vous savez ce qui peut avoir une influence négative sur vos cycles respiratoires et qu’on a été contraint d’utiliser pendant plusieurs mois ?

Sans vouloir faire polémique, c’est les masques ! Combien de personnes avec l’utilisation d’un masque sont contraintes d’inspirer et d’expirer par la bouche alors qu’elles sont dans une situation où il n’est pas nécessaire de faire ça.

Inspirez et expirez par la bouche, c’est la meilleure façon d’augmenter ses cycles respiratoires et du coup, d’augmenter le taux de stress.

Si vous avez tendance à être stressé de base et qu’en plus vous devez porter un masque huit heures par jour, il ne faut pas être surpris d’être constamment de mauvaise humeur, de ne pas bien arriver à dormir, d’avoir une mauvaise digestion et en clair, de ne pas sentir très bien dans sa peau.

Je ne suis pas là pour faire polémique et de discuter l’utilité du port du masque ou pas, je suis juste là pour vous faire part des mécanismes et de ce qui peut se passer lorsqu’on est obligé de respirer plus vite.

Vous avez déjà entendu parler du système nerveux sympathique et parasympathique, eh bien, l’activation de l’un ou de l’autre ailier justement à vos cycles respiratoires trop élevés, activation du système nerveux sympathique augmentation du niveau de stress, respiration calme par le nez activation du système nerveux parasympathique réduction du taux de stress.

Donc, vous êtes constamment de mauvaise humeur ?

Comment améliorer votre humeur et votre énergie

Être plus attentif à votre respiration.

Vous pouvez même trouver des exercices de respiration très simple à faire où vous allez consciemment pendant cinq ou dix minutes réduire vos inspirations et vos expirations pour faire en sorte que vos cycles respiratoires soient plus bas.

La stimulation mentale

La deuxième chose qui me passionne moi et qui a directement une influence sur mon humeur et sur mon énergie, c’est ce que j’appelle la stimulation mentale.

Je suis sûr que beaucoup d’entre vous font déjà peut-être un petit peu de méditation, font un peu de lecture, passent du temps avec des personnes qu’ils apprécient et discutent de choses qui sont enrichissantes.

Tout ça, c’est très bien. Et pour moi la stimulation mentale passe aussi par quelque chose d’autre, c’est la création artistique.

Ceux qui ne me connaissent pas et qui ne m’ont jamais vu, sachez qu’avant de faire des études de coach sportif, je faisais des études d’arts plastiques.

J’ai une licence en arts plastiques et du coup, forcément j’ai un petit peu plus de facilités avec la création artistique.

Mais créer quelque chose, ce n’est pas forcément dessiner, ce n’est pas forcément peindre, ce n’est pas forcément sculpter.

La création artistique, vous en faites un petit peu lorsque vous préparez vos repas.

C’est vous qui déciderez si vos repas doivent se limiter à l’ouverture d’une boîte de conserve et puis la décongélation d’un steak ou si au contraire vous décidez d’être plus créatifs et créer quelque chose qui non seulement vous paraîtra beau, mais en plus ce sera bon pour votre santé.

Donc, si vous êtes souvent de mauvaise humeur, premièrement faites gaffe à votre respiration, deuxièmement, créez quelque chose.

Créer quelque chose, ça peut être tout et n’importe quoi, ça peut être :

  • écrire
  • dessiner
  • peindre
  • sculpter
  • cuisiner
  • bricoler

Tout est bon à prendre à partir du moment où vous prenez le temps de créer quelque chose.

La posture et l’attitude

Je vous ai parlé juste avant de posture et d’attitude, est-ce que vous savez que votre posture peut directement influencer votre bien-être et votre digestion ? Absolument !

Et là, on rentre dans quelque chose qui me passionne. Le lien entre la posture de certains individus et leur sécrétion de sérotonine.

💡 La sérotonine, c’est une hormone qu’on associe directement au bien-être et même au plaisir.

Et avoir une posture redressée, un visage qui pointe vers l’avant sont directement liés à de meilleures sécrétions de sérotonine. En clair, ça veut dire quoi ?

Ça veut dire que si vous êtes de mauvaise humeur et que vous êtes constamment avec les épaules en avant et la tête baissée, il ne faut pas être surpris de n’avoir envie de parler à personne et de vouloir tirer la gueule H24.

Et le problème, c’est que tout ça, ça vous fait rentrer dans un cercle vicieux. Vous êtes de mauvaise humeur ?

Vous vous tenez mal. Vous vous tenez mal ?

Ça a une influence négative sur votre bien-être.

Plus votre bien-être descend, moins vous avez envie de vous tenir bien et d’avoir une bonne attitude et c’est à cause de ça qu’on se retrouve confronté à des personnes qui tirent la gueule H 24, sans même savoir pourquoi vous voulez de meilleures humeurs.

Alors, soyez attentifs à votre posture. Et ce qui est bien, c’est que la posture et l’attitude dépendent aussi d’autres facteurs, en l’occurrence, l’activité physique et le sport en général.

Améliorer sa posture

Faire du sport ça renforce votre système musculaire, un système musculaire en bonne santé, c’est l’assurance d’avoir une meilleure posture.

L’activité sportive est directement liée à des sécrétions hormonales favorisant bien-être, eh bien, vous voyez que la boucle est bouclée.

Au lieu de rentrer dans un cercle vicieux, vous rentrez dans un cercle vertueux qui vous encourage à prendre soin de vous.

Plus vous prenez soin de vous, mieux vous êtes dans votre peau et ça vous encourage à continuer ces efforts.

Sur ce blog, nous avons quand même beaucoup parlé de sommeil. Nous parlé de l’effet que pouvaient avoir les siestes sur la santé, sur les performances physiques et sur les performances mentales.

Le sommeil

J’ai fait moi-même le test de me réveiller à 4 heures 30 du matin tous les jours et du coup, de me coucher à 20 heures. J’ai fait le test aussi de prendre des douches froides avant de dormir pour voir si ça pouvait améliorer ma qualité de sommeil et je peux vous dire qu’au cours de mes recherches et de mes expérimentations, des découvertes j’en ai fait pas mal.

Aujourd’hui, je ne mets que quelques minutes, voire même quelques secondes certains soirs pour m’endormir.

Je dors en continu entre 7 heures et 8 heures par nuit et surtout, je me réveille sans réveil depuis maintenant plusieurs années.

Et là vous allez me dire : « Oui, mais Nassim, toi, c’est un cas particulier parce que tu bosses à ton compte, tu n’es pas employé et tu n’as pas des horaires à respecter. » Sauf que même sans réveil, je me réveille presque tous les jours précisément à la même heure.

Parce que j’ai pris soin de prendre les bonnes habitudes qui me permettent de m’endormir rapidement, d’avoir un sommeil profond et de qualité, d’avoir un réveil qui est tout sauf agressif, parce que se faire réveiller par la sonnerie d’un téléphone, c’est horrible.

Et qu’est-ce qui se passe ?

Ça a une influence positive sur mon humeur et forcément sur tout le reste.

Si j’ai bien dormi, j’ai des meilleures séances de sport, les séances de sport améliorent mon bien-être, ce bien-être m’encourage à avoir une bonne posture, cette bonne posture m’assure de continuer à avoir de bonne sécrétion de sérotonine.

En clair, je me sens capable de soulever des montagnes. Sans prétention, mais j’ai juste envie de vous dire comment je me sens.

Le mot de la fin

Les amis, il y a encore un tas de choses à dire sur ce sujet ou plutôt sur les parties que je vous ai mentionnées plus tôt.

La stimulation physique, la stimulation mentale, le sommeil, la nutrition et la digestion, la température et la couleur, la posture et l’attitude et l’environnement et la spiritualité.

Donc on se retrouve dans quelques jours pour les prochains articles. À plus les amis !

Accès illimité et immédiat

à ton programme

14 jours satisfait ou remboursé

pour une satisfaction maximale

Paiement 100% sécurisé

Amex, Apple Pay, Visa et Mastercard